Le K2: un deuxième ami perdu pour l’alpiniste François-Guy Thivierge

“”

En 2018, l’alpiniste François-Guy Thivierge avait mal encaissé le décès de Serge Dessureault au K2. Voilà qu’il maudit encore davantage la montagne qui lui a cruellement volé un deuxième ami en Richard Cartier.

“”

Je l’ai connu en 1980 et il est devenu mon ami. À cette époque, le milieu de l’alpinisme était très petit, nous étions peu nombreux au Québec à grimper.

“”

En apprenant la nouvelle, ça m’a assommé bien raide. Je suis abasourdi de ça », a-t-il confié au Journal lorsque joint au Pérou, où il vient de compléter l’ascension de l’Alpamayo.

“”

Thivierge est au cœur, depuis plusieurs mois, d’un grand projet de gravir 55 montagnes en 55 mois pour souligner ses 55 ans.

“”

Il n’a jamais été question qu’il inclue la « montagne sauvage » dans sa liste et encore moins avec la nouvelle troublante qui l’affecte.

“”

Le K2, je ne l’aime pas, ça ne m’attire pas. C’est un accident qui est arrivé à un gars hyper compétent, qui savait ce qu’il faisait. Le K2 a emporté deux de mes amis. Cette montagne ne sera jamais sur ma liste

“”

En 2008, Thivierge avait atteint le sommet de l’Everest, non sans peine. Selon lui, toutefois, le niveau de danger n’approche pas celui du K2.

“”

À l’Everest, j’ai eu peur à plusieurs reprises en voyant des nœuds mal faits, des cordes mal attachées, des piquets mal plantés... Et c’est reconnu que c’est bien pire au K2

“”

Le K2 est reconnu pour être mal équipé. Il y a des ancrages et cordes qui sont installés par des Pakistanais, qui ne sont pas des guides de haute montagne. Ils ont peu d’expérience et sont mal encadrés.

Please Visit Our Website to Get Regular Updates About News, Sports, Politics

Visit Our Website